Grosse fatigue. C’est un peu l’état que ressent celui qui voulait embrasser l’ensemble de la 55ème Biennale de Venise pendant les trois jours d’avant-première tant il faut arpenter les vastes espaces des Giardini et de l’Arsenale sans compter les très nombreux offs, fondations de marque de luxe, palazzio d’institutions et fêtes aux entrées en forme...