Les festivals se seront multipliés jusqu’à la lie ces dernières années, frôlant souvent l’absurde, captant des subventions parfois controversées, provoquant l’inflation des cachets au détriment des petites scènes. La seule alternative aux grosses machines ? Les rendez-vous de bons copains dans des lieux uniques qu’ils soient ultra-branchés comme l’indétrônable Calvi on The Rocks, hyper-pointu comme le MIDI à Hyères, familial et roots comme le Black and Basque de Bayonne. On retrouve ainsi l’invité d’honneur du dernier B&B, Laurent Garnier qui, avec deux amis – Nicolas Galina du Pop In et Arthur Durigon –, lance Yeah ! à Lourmarin sublime village du Luberon. Pas étonnant de retrouver Moustic le fondateur du festival de Bayonne invité à son tour à mixer ses galettes, au sein d’une affiche réunissant Zombe Zombie, Lescop, Hushpuppies, H-Burns, Luz… et les locaux de Oh! Tiger Moutain et Ok Bonnie. Du 7 au 9 juin, on sait donc où aller essayer son nouveau bermuda et affûter sa demi-portée à la pétanque.