Laurent Garnier et ses amis Nicolas Galina et Arthur Durigon ont remis ça au château de Lourmarin (Luberon) pour une édition 2014 du festival Yeah! encore plus curieuse, dédiée à ceux qui aiment les découvertes affriolantes. L’exact contraire des mastodontes du genres, avec une tendance rock toujours plus affirmée même si pointent ça et là des touches électroniques. On ne vous mentira pas en vous disant qu’on a découvert sur scène la plupart des formations de la programmation qu’il s’agisse des très placides Russes de Messer Chups sortis d’une faille spatio-temporelle fifties et pulp, ou des Français de Catfish oscillant entre 16 Horsepower, White Stripes et The Gossip. Parmi les plus illustres invités, on a retrouvé Tristesse Contemporaine qui, il faut l’avouer, tabasse davantage sur scène que sur leur album, les vétérans de Gramme, et Baxter Dury, fils d’Ian auteur du célèbre Sex, Drugs & Rock’n roll. Pour l’occasion et cette fois officiellement à l’affiche, Laurent Garnier a clos les débats en maître de cérémonie idoine. Et les fantômes du château se trémoussent encore.

A revoir sur Arte Concert.

Yeah ! du 6 au 8 juin 2014, château et village de Lourmarin.