La Tate Modern consacre à Roy Lichtenstein une rétrospective qu’elle promet d’envergure avec l’aide du Art Institute de Chicago. L’artiste pop a pourtant débuté en tant que non-figuratif et expresionniste abstrait, avant d’introduire des éléments issus des comics et de la publicité dans ses tableaux. Roy Lichtenstein a ainsi définitivement figé ses formes dans l’histoire de l’art moderne. Depuis le 21 février et jusqu’au 27 mai, sont présentés des œuvres sur rowlux et acier, des dessins inédits, des sculptures, des collages et des créations en papier.

A découvrir ci-dessous, ce documentaire produit par la Tate sur l’artiste disparu en 1997.