Dans le prolongement de son exposition personnelle à la Maison Européenne de la Photographie dont les portes ouvrent mercredi 22 octobre à Paris, Alberto García-Alix dévoile un peu plus l’étendue de son univers photographique chez son galeriste français historique, Kamel Mennour. A cette double occasion, le photographe madrilène nous livre les clés de ce « monde trompeur » qu’il traverse comme un explorateur, guidé par son monologue intérieur. Trop souvent décrit comme un documentariste de la Movida, il est surtout un formidable plasticien qui compose des images où la beauté se mêle à une inquiétante étrangeté, à la difformité et au rêve.

« Un Mundo Traicionado » à la galerie kamel mennour jusqu’au 22 novembre.

« De faux horizons » à la MEP jusqu’au 25 janvier.

Réalisé par Erwann Lameignère.
Musique : Temporal par Buscabulla (courtesy of Kitsuné).
Production : Collectif Combo / kamel mennour.

alberto3

Photo : E. Lameignère.

Alberto2

Photo : E. Lameignère.