/ Burning Ceremony à Genève, 3 tatouages pour le 3ème acte /

Comme toutes les éditions précédentes, Burning Ink Genève s’est achevée jeudi 12 septembre par sa fameuse Burning Ceremony. Toutes les illustrations exposées ont ainsi disparu dans les flammes.

Une première œuvre (une dague palmier dessinée par l’artiste genevois Rylsee) avait été tatouée par Vince Pages dès l’ouverture de l’exposition (voir film ci-dessous) sur la peau de Benoît Barraud. Deux autres tatouages ont été réalisés à l’occasion du décrochage : l’un d’après le dessin de Vince Pages (photo ci-dessus) qu’il a pu réaliser sur place et sur la peau d’Alexandre Gros-Gaudenier, son acquéreur. L’autre d’après l’œuvre de la tatoueuse RoRofRose qui avait justement fait le déplacement depuis Istanbul, ville d’accueil de la précédente édition.

Les dessins ont été brûlés par les artistes eux-mêmes parmi ceux qui étaient présents (Shelton Woolright, RoRofRose, Rylsee, Thomas Perrodin, Fabio Dourone, Vince Pages…) grâce à l’impressionnant casque customisé en chalumeau de cuivre et d’or réalisé par les genevois du Collectif Next Door.

 

Film complet à suivre dans quelques jours…
Page Facebook officielle : facebook.com/burningink

Burning Ink est une exposition conçue et préparée par Erwann Lameignère, produite par Collectif Combo avec le soutien de DC shoes.

 

Vince Pages réalise le tatouage d’après son propre dessin

 

 

Erwann Lameignère et Shelton Woolright (photo : Xavier Ripolles)

Le dessin de Pablo Iglesias Prada (photo : Xavier Ripolles)

Le dessin de Daniel Sevilla (photo : Xavier Ripolles)