Do You Remember The Time ? c’est par cette reprise inattendue de Michael Jackson que  Connan Mockasin a clos les festivités de ce troisième et d’ores-et-déjà mémorable Baléapop. Car il faudra se souvenir longtemps de l’énergie particulièrement séduisante du lieu, des festivaliers et de l’organisation en espérant qu’elle se perpétuera lors des prochaines années. Avec plus de 4000 visiteurs, le collectif Moï Moï a gagné son pari d’installer un festival novateur, sachant prendre des risques dans une grande simplicité. Le bœuf décontracté qu’ont donné le Néo-Zélandais et sa troupe de bardes célestes répondait à l’ambiance virginale d’une manifestation qui saura sans aucun doute provoquer d’autres imprévus de charme. Dans ce lieu sublime et méconnu du parc du musée de Guéthary, avec une incursion sur la plage de Cénitz animée par le dj franco-berlinois Rone qui aurait pu jouer sans problème les prolongations dimanche après-midi, les Laminak, ces bons lutins du Pays basque, étaient de sortie quatre nuits durant. Qu’ils veillent prudemment sur leur petit trésor de magie.