Elles se sont nichées à des hauteurs invraisemblables, à des bâtiments comme la colonne Vendôme ou le Centre Pompidou, les cabanes de Tadashi Kawamata ont toujours tourné autour de l’idée du rajout, du squat et selon les termes mêmes de l’artiste du « parasite ». Si l’idée lui est venue en mangeant un bol de ramen dont il reprend la...